Crédit à la consommation quand on est au chômage ?

Crédit à la consommation quand on est au chômage ?

La situation professionnelle de l’emprunteur joue un rôle assez déterminant dans le processus d’obtention de crédit. Le fait qu’il bénéficie d’un contrat de travail à durée indéterminée ou d’une cessation (temporaire ou définitive) représente l’un des critères à prendre en compte. S’agissant d’un crédit à la consommation, les conditions d’obtention peuvent considérablement varier.

Les personnes en chômage peuvent-elles obtenir un prêt consommation ?

L’octroi des crédits est essentiellement conditionné à un minimum de ressources mensuelles ou annuelles, à l’actif de l’emprunteur. Il s’agit d’une condition générale à laquelle le crédit à la consommation ne saurait déroger.

A découvrir également : Comment renégocier son crédit à la consommation ?

En effet, il est possible de déduire de cette théorie que le statut de chômeur ne favorise pas l’obtention de ces crédits. Ce qui semble tout à fait normal compte tenu de la présumée situation financière de cette catégorie de consommateurs. Cependant, aucune disposition légale n’interdit formellement ou tacitement qu’une personne au chômage puisse se voir accorder un crédit conso.

Le fait est que la personne qui se trouve dans un état de cessation d’activité a plus de raisons de contracter un crédit que toute autre personne disposant d’une activité professionnelle. Il est même possible que le recours au crédit représente une condition indispensable au rétablissement de sa situation professionnelle.

A lire également : Quelle banque remplace le Crédit Foncier ?

À titre d’exemple, un conducteur de taxi qui décide de contracter un prêt pour l’acquisition d’un véhicule le fait en vue d’assurer son retour à l’emploi. Ce moyen peut s’avérer une source de revenus dans un futur proche. Dans ces conditions, il revient au souscripteur de trouver les moyens nécessaires pour paraître plus crédibles et fiables vis-à-vis des organismes de crédit.

Comment augmenter ses chances d’obtenir un crédit en tant que chômeur ?

La période sans emploi implique une absence de revenus financiers au profit du souscripteur. Cette réalité ne rassure malheureusement pas les organismes de prêt. Pour cela, il est important de mettre un certain nombre d’arguments en avant afin de paraître plus crédible. Par exemple, les chômeurs dont les droits au chômage courent sur une longue durée ont plus de chance de se voir accorder un crédit. Pendant cette période précise, ceux-ci bénéficient des outils nécessaires pour renforcer leur demande de crédit.

Les demandeurs de crédit peuvent avancer le fait qu’ils bénéficient d’une période d’indemnisation qui correspond à la période du crédit. Ils peuvent également se servir d’un éventuel produit de placement ou d’une assurance vie pour rendre leur demande plus fiable.

Par ailleurs, la structure de prêt peut toutefois se baser sur le taux d’endettement du chômeur pour déterminer la faisabilité de la demande. Ce taux ne doit pas excéder le tiers, soit 33 % des revenus du souscripteur. Aussi, les organismes de prêt prennent en compte le reste à vivre du futur emprunteur. Il s’agit de l’ensemble des ressources disponibles après la soustraction des charges de crédit. Si ces revenus restants sont faibles, le crédit ne sera pas accordé.

En définitive, il convient de retenir que les personnes sans emploi ont tout à fait le droit de bénéficier d’un crédit à la consommation. Cependant, la précarité de leur situation financière dans cette période de chômage n’est pas forcément à leur avantage.

Articles similaires

Lire aussi x

Show Buttons
Hide Buttons