Comment choisir son assurance habitation ?

Comment choisir son assurance habitation ?

Lire également : Comment signaler une perte d'emploi aux impôts ?

La sécurisation du logement est une obligation légale. Cependant, les prix et les garanties peuvent varier considérablement d’une entreprise à l’autre. Comment choisir l’assurance habitation correctement, basée sur le logement et les besoins ? Quelques conseils pour vous y trouver.

Tout d’abord, rappelez-vous que le locataire d’un bien non meublé (ou d’un bien meublé pour une période de plus de huit mois) doit souscrire une assurance ménage. « Le défaut de fournir une assurance ménagère peut être une clause mettant fin au bail », explique MoneyVox David Rodrigues du service juridique de CLCV, une association de consommateurs.

A lire en complément : Quelle est l'assurance la moins chère pour une voiture ?

Assurance ménage : grands écarts de taux d’intérêt selon l’assureur

Cette assurance assure une protection contre les dommages subis par l’appartement, ses meubles ou appareils électroménagers en cas de perte. À propos de la L’assurance responsabilité couvre également les dommages causés à des tiers. Le plus souvent des appartements en terrasse. Cette couverture constitue la base de toute assurance habitation. Il doit être disponible pour chaque contrat.

Le locataire peut ensuite ajouter des options si nécessaire. Tout le monde peut voir s’ils veulent être couverts plus ou pas… « Toutes les options offertes par les assureurs – contrôle de rééquipement, protection juridique, installation d’une alarme… – peuvent avoir un sens dès qu’ils rencontrent un besoin », souligne le porte-parole du comparateur d’assurance Meilleurtaux.

Une fois que vous avez défini vos besoins, vous devez comparer les offres. Les prix de l’assurance ménager varient considérablement en fonction du type d’hébergement, de sa taille, de son emplacement, de son équipement… et de la compagnie d’assurance ! Pour les mêmes offres d’hébergement peuvent varier de simple à triple ! En outre, certains assureurs offrent des taux d’intérêt plus bas pour couvrir certains risques, tandis que d’autres sont plus attrayants pour une autre demande spécifique. En tout cas, bien sûr, il est préférable de comparer.

Jouez l’effet de volume pour ajouter des contributions à

Aussi, comme pour toute compagnie d’assurance, faites attention aux exclusions de garantie. Vous pouvez insister pour que l’assureur ou le courtier les énumère en détail. Histoire du fait que vous ne serez pas surpris le jour d’une catastrophe…

Vous avez d’autres façons de réduire le taux de cotisation. Par exemple, vous pouvez mettre en évidence les caractéristiques de sécurité du châssis pour démontrer que le risque de vol est réduit.

Cependant, le meilleur levier reste l’effet de volume. En concluant plusieurs contrats (pensionnat, école, automobile…) avec le même assureur, il est facile de négocier un nachlat. Les coupes possibles sont « dans le De l’ordre de 5%, 10% ou même 15%, selon les efforts que l’assureur entend faire pour retenir l’assuré et augmenter son nombre de contrats dans le portefeuille », défend Fabien Soccio, chef de projet études et communication chez MeilleureAssurance.

Articles similaires

Lire aussi x

Show Buttons
Hide Buttons