Assurance auto : faire le meilleur choix en fonction de sa situation

Assurance auto : faire le meilleur choix en fonction de sa situation

L’assurance auto est obligatoire en France, et ce, que la voiture concernée roule régulièrement ou soit remisée à l’arrêt depuis des années. On n’est en effet jamais à l’abri d’un incident comme une explosion ou un incendie. Cependant, que ce soit au regard de votre situation ou en fonction de la formule pour laquelle vous allez opter, il existe quantité de possibilités parmi lesquelles il n’est pas toujours évident de voir clair. Aussi avons-nous fait le choix, avec cet article, de vous présenter quelques cas particuliers assortis des conseils que nous pensons les plus appropriés.

Pour les jeunes conducteurs

Petit budget oblige, les jeunes conducteurs sont souvent à la recherche d’une assurance pour voiture pas chère qui leur permette néanmoins de rouler en toute sécurité. Or, leur statut de jeune conducteur est handicapant, dans la mesure où les assureurs les considèrent comme plus susceptibles d’avoir des accidents de la route, et ce, jusqu’à ce qu’ils aient trois ans de permis derrière eux. Leur prime d’assurance présente en effet une majoration systématique, parfois même agrémentée d’une surprime.

A voir aussi : Comment signaler une perte d'emploi aux impôts ?

D’où l’intérêt qu’ils ont à la fois à rouler dans un véhicule modeste, voire même ancien et sans grande valeur, et à se tourner vers l’assurance au tiers. En effet, il s’agit là de la formule de base, garantissant la responsabilité civile. Si vous êtes responsable d’un accident, votre assurance prendra alors en charge les dégâts et les dommages occasionnés au tiers accidenté.

Si vous êtes propriétaire d’une voiture puissante

Une voiture puissante va systématiquement faire monter en flèche le montant de votre prime. Ce type de véhicule est en effet unanimement considéré comme hautement accidentogène par les compagnies d’assurance et génére ainsi des tarifs plus importants. À vous alors de faire la part des choses en fonction de la réalité de vos besoins : une formule intermédiaire peut peut-être s’avérer suffisante dans ce cas précis.

A lire aussi : Est-ce que les fonctionnaires cotisent pour le chômage ?

Pour une vieille voiture roulant peu

Nous l’évoquions en parlant du cas du jeune conducteur, une voiture âgée de plus de 10 ans ne mérite aucunement d’être assurée en tous risques. Il n’est pas rare que, lors d’un accident, le montant des réparations à effectuer dépasse largement sa valeur. Cela ne vaut donc pas la peine de la faire réparer. Une formule au tiers sera bien suffisante pour une telle automobile, et à plus forte raison si elle ne parcourt que peu de kilomètres chaque année. Une faible distance parcourue est de fait synonyme de faible risque d’accident, d’où l’intérêt à recourir à la plus faible couverture.

Vous roulez beaucoup et souvent en famille

A contrario de l’exemple précédent, parcourir de très nombreux kilomètres à l’année vous rend plus exposé au risque d’accident, mais aussi de tout ce qui peut arriver à votre véhicule, comme le vol, le bris de glace, etc. Vous avez alors tout intérêt à bénéficier d’une protection optimale. À plus forte raison si vous véhiculez régulièrement votre famille. La sécurité n’a alors pas de prix et vous permettra d’aborder chaque déplacement dans la plus grande des sérénités.

Articles similaires

Lire aussi x