Canalisations bouchées : qui doit payer ?

Canalisations bouchées : qui doit payer ?

Que vous ayez une toilette, un lavabo, une douche ou une baignoire bouchée, vous vous demandez peut-être si c’est au locataire ou au propriétaire de payer les frais d’intervention du plombier.

Il peut être compliqué de déboucher un tuyau récalcitrant vous-même. Nous allons expliquer dans cet article qui doit soutenir cette intervention (spoiler il est au locataire).

Lire également : Top 5 des personnes qui ont fait fortune avec le bitcoin

Nous recommandons ensuite aux artisans d’éviter de trop payer votre débouchage parce que la facture peut rapidement augmenter.

Enfin, nous expliquerons les cas particuliers où le locataire n’a pas à payer pour le débouchage.

A lire également : Pourquoi le trading est-il difficile ?

Le débouchage d’une canalisation est de la responsabilité du locataire

Le locataire est responsable de l’entretien général de son logement, des réparations mineures ainsi que des réparations locatives énumérées par décret. Nous détaillons ce principe général dans notre article sur l’entretien locatif et les réparations aux frais du locataire.

En ce qui concerne les réparations locatives, le principe est simple : le locataire doit payer les réparations énumérées dans le décret ; si la réparation proposée n’est pas dans la liste est que c’est la responsabilité du bailleur.

En ce qui concerne un pipeline bloqué, il appartient au locataire de débloquer ou de payer un plombier pour déboucher depuis le décret de réparation locative au locataire stipule.

Ce problème est un classique de la gestion locative, notre équipe vous recommande de passer par et évitez les annonces Google sur des mots clés tels que « plomberie d’urgence » ou « déboucher les toilettes » à tout prix. Les entreprises paient des dizaines d’euros par clic sur ces annonces, de sorte que les prix qu’elles appliquent sont de facto prohibitifs (pour amortir leur coût d’acquisition très élevé).

Le locataire ou le propriétaire peut demander rapidement à notre réseau d’artisans partenaires si les méthodes conventionnelles ne fonctionnent pas (ventouse, type chimique bicarbonate de soude).

Idéalement, c’est au locataire de commander le service ; si le locateur commande et paie le service, il pourra le recharger au locataire.

Cas particuliers où le locataire n’est pas responsable du débouchage

Il y a deux cas particuliers où le locataire n’a pas à payer pour le débouchage:

  • si le bouchon provient d’une accumulation qui a commencé bien avant le bail ou d’un pipeline défectueux
  • si le plafond est dans la partie commune d’un immeuble

Les dépôts peuvent s’accumuler au fil du temps et le locataire prend conscience dès le début de son bail que l’eau est difficile à drainer, par exemple, d’un évier de cuisine. Dans ce cas, il peut parler à son bailleur pour lui demander de prendre en charge la prestation. Même si le plombier se rend compte que le pipeline est défectueux, par exemple s’il a été endommagé par un mouvement du sol ou des travaux.

De même, si le plombier intervenant se rend compte que le liège est loin dans le pipeline, potentiellement dans une partie commune d’un immeuble, le locataire doit alors demander au fiduciaire de l’immeuble de lui demander d’intervenir.

Comment se faire dépanner en cas d’urgence ?

De diverses urgences peuvent survenir, que ce soit en plomberie ou en serrurerie par exemple. Dans ces cas-là, il y a une règle d’or, c’est d’appeler un serrurier, plombier ou autre artisan à proximité de chez soi en cas d’urgence. Il ne faut pas oublier que le cout d’un dépannage en urgence dépend de votre artisan. En effet, un artisan a ses propres tarifs, cela peut donc varier entre artisans. Le prix dépend également de l’urgence en question et de la gravité de la situation. L’artisan est la piste à privilégier.

Faire appel à un artisan

S’il s’agit d’un problème de plomberie ou de serrurerie urgent, il faut faire appel le plus rapidement possible à un artisan situé pas loin de chez vous. Il vous donnera les indications nécessaires pour limiter les dégâts en attendant qu’il se déplace jusqu’à votre domicile. Une fois chez vous, il évaluera l’étendue du problème et administrera les besoins nécessaires pour régler votre urgence le plus efficacement et rapidement possible.

Contacter son assureur

Certains d’artisans, sont trop méconnus et ne possèdent pas assez de budget financier pour pouvoir se permettre de faire de la publicité et ainsi se faire connaître. C’est pour cela que faire appel à son assurance est un moyen alternatif de régler son urgence. En effet, la majorité des assurances ont à disposition des artisans conventionnés aptes à résoudre votre problème le plus rapidement possible, que ce soit un problème de plomberie ou un problème de serrure. Les frais seront différents en fonction de l’artisan réquisitionné pour résoudre votre problème.

Le bouche-à-oreille sous-estimé

Le bouche-à-oreille, technique de communication qui existe depuis un certain temps maintenant, est également un moyen de rentrer un contact avec des artisans pour régler votre urgence. En effet, interroger vos connaissances, vos proches, vos amis, vos collègues… pour savoir s’ils connaissent un artisan qui pourrait régler votre urgence, et à quel coût. Le bouche-à-oreille a trop souvent tendance à être mis de côté, tout passe maintenant par internet et certains artisans ne sont pas présents sur internet et le seul moyen de se faire connaître et d’accroître leur notoriété est le bouche-à-oreille.

Prix pour un problème de plomberie

Un artisan propose différents prix quand il s’agit d’un problème de plomberie urgent. Par exemple, s’il s’agit de changer un robinet qui fuit abondamment, le prix oscille entre 60 et 200€, c’est la fourchette de prix globalement mise en avant par les artisans plombiers pour résoudre un problème. Tout dépend de l’artisan que vous solliciterez, ce seront des prix uniques, propres à son commerce qu’il vous proposera.

Prix pour un problème de serrurerie

En ce qui concerne les problèmes de serrurerie, les prix sont également variés entre chaque artisan. Néanmoins, les prix oscillent majoritairement entre 120 et 180 euros. Cependant, des coûts peuvent être ajoutés si l’artisan, en plus d’avoir réglé votre problème initial de serrurerie, constate qu’il faut changer entièrement la serrure. En effet, le changement d’une serrure n’est pas compris dans la prestation initiale du serrurier, qui se situe entre 120 et 180 euros.

Articles similaires

Lire aussi x