Qu’est-ce qu’un ETF

Qu’est-ce qu’un ETF

Les ETF, (Exchange Traded Fund), fonds indiciels ou tracker, sont des fonds négociables en bourse. Apparus aux Etats-Unis au début des années 1990 et cotés pour la première fois en France en 2001, les ETF ne cessent de gagner en popularité auprès des épargnants.

Définition

Les ETF sont des placements qui suivent le plus fidèlement possible l’évolution d’un indice boursier, à la hausse comme à la baisse. C’est une réplication d’un indice boursier. Contrairement aux autres fonds, les ETF sont cotés en continu, c’est-à-dire qu’ils peuvent être achetés ou vendus à n’importe quel moment de la journée durant les heures d’ouverture de la place boursière.

A lire également : Faut-il investir dans les cryptomonnaies ?

Une très large quantité d’ETF est disponible sur le marché et offre la possibilité d’investir sur une aire géographique (Europe, États-Unis, Asie…) ou sur un secteur économique bien particulier (immobilier, santé, matières premières, nouvelles technologies, banques….).

Les ETF sont négociés en bourse, comme une action, et comme pour les actions, vous passez votre ordre de bourse auprès de votre intermédiaire financier et vous maîtrisez le prix de l’ordre.

A lire en complément : Quels sont les meilleurs dividendes du CAC 40 ?

Les différents types d’ETF

Les ETF sont émis par des sociétés de gestion. Selon l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) il existe plusieurs types d’ETF :

  • Les ETF indiciels : ils répliquent la performance des indices actions (comme le CAC 40), des indices sectoriels (comme l’énergie ou les banques) ou des indices d’obligations.
  • Les ETF stratégiques : ils reproduisent la performance des indices intégrant des stratégies d’investissement plus sophistiquées.
  • Les ETF spéculatifs : ce sont des indices à effet de levier, c’est-à-dire ils reproduisent à la hausse comme à la baisse les tendances de l’indice suivi.

Les risques et les avantages des ETF ?

Les frais de gestion des ETF sont minimes ; ils ne comportent pas de droit d’entrée et bénéficient de coûts de transaction de plus en plus faibles depuis l’apparition des courtiers en ligne.

Comme mentionné plus haut, les ETF sont cotés au quotidien ce qui vous permet de les acheter et de les vendre à tout moment.

Par ailleurs, les trackers vous offrent un très large choix d’investissement avec diverses possibilités d’investissement. Ils permettent notamment d’investir sur les marchés français ou étrangers ou encore sur un secteur d’activité en particulier. Les ETF correspondent parfaitement aux besoins d’un investisseur qui ne veut pas mettre tous ses œufs dans le même panier.

Bien que sa diversité et sa simplicité soient des atouts indéniables, les ETF comportent néanmoins quelques risques.

Le risque principal des trackers porte sur la variation de l’indice suivi : si l’indice chute, votre portefeuille chutera aussi (encore plus si vous avez choisi des ETF à effet de levier). Un autre risque est le tracking error, lorsque l’évolution de l’ETF s’éloigne de celui de l’indice. Dans le même genre, un ETF peu connu qui n’a que peu d’acheteurs et de vendeurs, pourra avoir du mal à suivre les marchés « étroits ». Enfin, un ETF étant un fonds, il peut faire faillite. En effet, si les liquidités sont insuffisantes pour rembourser le retrait des investisseurs, le fond sera déclaré en faillite, alors que l’indice lui ne peut pas faire faillite.

Quel ETF choisir ?

Avant tout, il est important d’avoir une idée précise de la construction de son portefeuille financier. La liste des ETF étant extrêmement longue, faites le tri et ne retenez que les ETF qui investissent dans la classe d’actifs que vous souhaitez.

Ensuite, choisissez consciencieusement le sous-jacent de votre ETF. Si vous n’avez pas de préférence pour un secteur géographique ou un secteur économique, vous pouvez opter pour un tracker qui reproduit la performance globale de l’économie mondiale. L’ETF MSCI World est l’indice le plus populaire pour suivre la performance globale des marchés.

Ou alors, si vous avez le temps de réfléchir à la question, vous pouvez définir sur quel secteur géographique et/ou économique vous voulez investir. Vous pouvez également investir via des robo-advisors ETF.

Une fois le sous-jacent choisi, vous devez choisir l’émetteur. L’émetteur est la société de gestion de fonds qui crée, vend et commercialise un ETF. Le choix le plus judicieux est de choisir un ETF qui présente les plus grosses capitalisations pour éviter les risques.

L’exemple de l’ETF ESG

Vous pouvez choisir d’investir dans des fonds d’investissement socialement responsable. Ces ETF labellisés ISR respectent les critères ESG : Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance. Ils mesurent donc l’impact environnemental, social et de gouvernance de l’entreprise. Les ETF ESG permettent de réaliser un investissement écologique et socialement responsable.

Articles similaires

Lire aussi x