Pourquoi emprunter 60000 euros peut être dangereux ?

Pourquoi emprunter 60000 euros peut être dangereux ?

Pour différents projets, on utilise généralement des prêts. La concurrence sur le marché rend d’une certaine façon les crédits plus accessibles. Mais attention, si vous souscrivez à tous les prêts, vous vous retrouverez en de vraies difficultés.

Les implications d’un emprunt de 60 000 €

Un prêt de 60 000 € nécessite d’analyser plusieurs points.

A lire aussi : Quelles pièces maîtresses pour demander un crédit chez Cetelem ?

Le salaire pour emprunter 60 000 €

Pour déterminer le salaire, il faut estimer la durée du remboursement. Faites dans un premier temps 60 000 € divisé par le nombre de mensualités. Le résultat obtenu sera multiplié par 3 pour estimer le salaire minimum pour l’emprunt de cette somme. Si le remboursement doit s’étaler sur 120 mensualités (10 ans), le prétendant au prêt doit gagner au moins 1 500 €/mois. Par contre, sur 180 mensualités (15 ans), le salaire minimum est de 999 €. Bien que sur le long terme, le prêt est moins contraignant, sachez que le taux d’intérêt augmente considérablement.

Le taux d’emprunt

Le taux d’emprunt n’est pas fixe, elle varie selon les conditions du prêt, mais également selon le profil de l’emprunteur. Si vous avez une bonne situation professionnelle, c’est-à-dire une situation stable avec le moins de risques possible, vous bénéficiez d’un excellent taux. Dans le même temps, si vous remboursez sur une courte durée, le taux sera meilleur. Sur 20 ans ou plus par exemple, le taux tourne autour de 1,3 %. Mais sur 25 ans, le taux d’emprunt peut atteindre 2,5 %.

A découvrir également : Pourquoi se servir d’un simulateur de crédit en ligne ?

Les revenus pris en compte pour un emprunt de 60 000 €

Pour établir votre profil, la banque tiendra compte de plusieurs paramètres dont vos revenus. La comptabilisation se fait selon la situation salariale. Pour les fonctionnaires titulaires et les salariés en CDI ayant déjà fini leurs périodes de stages, la totalité des salaires est prise en compte ainsi que les primes régulières. Les personnes en intérims, les travailleurs indépendants, les salariés en CDD et les contractuels compteront seulement sur une moyenne de leurs salaires sur une année. Pour les retraités, la pension est considérée à 100 %. Les revenus fonciers sont aussi comptabilisés.

Les dangers de souscrire à un prêt de 60 000 €

Un prêt de 60 000 € est plus facile d’accès, mais représente un vrai piège.

Un prêt conso de 60 000 €

Les prêts à la consommation peuvent atteindre 75 000 €. Vous pourriez accéder à ce crédit sans justificatif ou avec justificatif. Quelles que soient les modalités du prêt, vous ne pouvez pas utiliser ce capital pour investir en immobilier. Tout ce que vous pouvez, c’est acheter de nouveaux équipements et effectuer des travaux de réparation. Dépenser 60 000 € de cette façon alors que vous avez à rembourser sur près de dix ans, avec un taux d’intérêt élevé, est un mauvais investissement. Les équipements se déprécieront et vous n’aurez quasiment rien fait avec cet argent. Le risque le plus imminent est donc que vous n’utilisiez pas correctement les fonds s’ils proviennent d’un prêt conso.

Une difficulté à investir

Il est possible d’obtenir très facilement un prêt immobilier de 60 000 €, surtout si le délai de remboursement est relativement court. Le problème, c’est que vous aurez du mal à trouver le logement que vous voulez réellement à ce prix. Vous vous éloignerez réellement des centre-villes et même des habitations. Aussi, le logement que vous trouverez pourrait ne pas vous convenir. D’importantes réparations peuvent être nécessaires pendant la durée du remboursement du prêt, vous serez dans une situation assez complexe. Ayant déjà contracté un prêt de 60 000 €, vous aurez du mal à souscrire à une autre. Cette situation aura des répercussions sur vos capacités d’emprunt à court et à moyen terme.

Articles similaires

Lire aussi x