Perspectives économiques trimestrielles : Une trajectoire de croissance renforcée et accélérée

Perspectives économiques trimestrielles : Une trajectoire de croissance renforcée et accélérée

L’économie mondiale connaît des changements significatifs, avec une croissance économique renforcée et une inflation accrue. Cela entraîne des taux d’intérêt plus élevés que prévu il y a quelques mois. Malgré les problèmes du secteur bancaire américain, l’économie dans son ensemble semble résiliente, avec des consommateurs continuant de dépenser activement. La zone euro peut être techniquement en récession en raison de révisions de données, la Banque centrale européenne maintient une politique de resserrement monétaire face à une inflation mal orientée et un marché du travail tendu.

L’impact négatif de divers facteurs sur l’économie mondiale

L’économie mondiale suit globalement nos prévisions, avec une légère hausse de la croissance cette année, mais une baisse prévue pour 2024. La zone euro fait exception, avec le risque de pénurie de gaz naturel en hiver. 

A voir aussi : Quels sont les avantages à utiliser un tampon encreur dans votre entreprise ?

En Chine, la reprise après la politique « zéro COVID-19 » montre des signes d’essoufflement, et les perspectives de croissance du PIB pour 2024 ont été revues à la baisse. Les mesures de relance chinoises pourraient influencer les prévisions et l’inflation. Les baisses de taux de la Banque populaire de Chine pourraient nécessiter des mesures plus importantes pour stimuler l’économie.

Découvrez les tendances économiques en exclusivité sur les news eco !

Lire également : Assureur : comment le choisir ?

La lutte contre l’inflation : un défi pour la Réserve fédérale américaine et l’économie des États-Unis

L’économie américaine résiste aux signes de récession, avec une prévision de croissance économique en légère hausse pour 2023 malgré un ralentissement des dépenses de consommation attendue au second semestre. 

La suspension du plafond de la dette par le Congrès américain élimine un risque majeur pour les marchés financiers. Cependant, la diminution progressive des dépenses est à prévoir en 2024 et 2025 en raison de la réduction des dépenses prévue dans la Fiscal Responsibility Act. 

Les consommateurs américains ont été les moteurs de la croissance. Les dépenses corrigées de l’inflation devraient ralentir au deuxième trimestre. Les investissements des entreprises sont également impactés par des coûts d’emprunt plus élevés et des conditions de crédit plus strictes. En revanche, le marché de l’emploi continue de progresser. 

L’inflation persistante entraîne des révisions à la hausse des prévisions. Cela pourrait retarder les ajustements de la Réserve fédérale américaine (Fed) concernant les taux d’intérêt.

La Banque du Canada relève ses taux en raison de l’amélioration économique au pays

L’économie canadienne a enregistré une croissance exceptionnelle au premier trimestre 2023, dépassant celle des autres pays du G7. Cette performance a suscité l’attention de la Banque du Canada. Celle-ci a réagi en augmentant les taux d’intérêt face à :

  • Une inflation croissante
  • Une surchauffe du marché immobilier

Les perspectives de croissance économique sont revues à la hausse, prévoyant une nouvelle hausse des taux d’intérêt en juillet. Par contre, les consommateurs canadiens maintiennent une forte dynamique, mais avec un essoufflement prévu d’ici la fin de l’année. 

Les investissements et l’activité immobilière au Canada présentent des dynamiques différentes, tandis que l’inflation reste élevée. Cela incite la Banque du Canada à surveiller attentivement les indicateurs de base.

L’économie mondiale connaît une croissance renforcée et une inflation croissante, malgré les défis sectoriels. Les perspectives économiques trimestrielles soulignent la résilience de l’économie mondiale. Par contre, la Banque du Canada relève les taux d’intérêt pour faire face à l’amélioration économique du pays.

Articles similaires

Lire aussi x